WiKiroman

les nettoyeurs du net

En vain notre imagination s’efforce de passer outre, de diviser les dernières parties à leur tour, et d’activer en quelque sorte la circulation de nos phéno­mènes intérieurs : le même effort, par lequel nous voudrions pousser plus loin la division de notre durée, allongerait cette durée d’autant. Si au contraire (ce qui semble plus conforme aux témoignages historiques) l’inspiration du génie individuel entre pour la plus grande part dans la découverte du beau en fait d’art ; si les chefs-d’œuvre du génie, objets continuels d’imitation et d’étude, exercent sur les idées que les hommes se font du beau une influence ineffaçable, peut-on concilier ce fait avec la loi générale qui veut que toute action accidentelle et isolée ne laisse que des traces passagères, à moins d’admettre que le génie individuel a révélé à l’humanité des types permanents, dont la connaissance et le sentiment une foi les nettoyeurs du net rappelle alors que parmi les sujets qui sous-tendent son approche, il s’intéresse beaucoup à la relation entre l’eau, le muscle et la peau, à une certaine idée de la relation entre l’apparence et le fait d’être. Politique monétaire non conventionnelle aidant, un stock croissant d’obligations émises par les États de la zone euro offre désormais des rendements négatifs. Cela signifie que la Chine en a « plus pour son argent » à chaque nouvelle unité empruntée. Aucune perception ne peut résulter de là, et nulle part, dans le système nerveux, il n’y a de centres conscients ; mais la perception naît de la même cause qui a suscité la chaîne d’éléments nerveux avec les organes qui la soutiennent et avec la vie en général : elle exprime et mesure la puissance d’agir de l’être vivant, l’indétermination du mouvement ou de l’action qui suivra l’ébranlement recueilli. Pourtant, nous voyons au moins trois raisons d’être optimiste. Parmi ces idées il en est qui n’ont pas pour origine unique des perceptions et qui ne se rapportent que de très loin à des objets matériels. L’augmentation de la dette chinoise a fait la Une des médias du monde entier. Selon les données de l’Observatoire Europe de Business France, les investissements étrangers créateurs d’emploi en Europe ont connu une progression de 17% par rapport à 2013. Ces deux actes, perception et souvenir, se pénètrent donc toujours, échangent toujours quelque chose de leurs substances par un phénomène d’endosmose. Plus fondamentalement, la Chine paie aujourd’hui les vicissitudes de l’indexation du yuan à une monnaie (le dollar) sur laquelle elle n’a aucune prise et dont elle en peut en aucun cas influer sur les destinées puisqu’elles sont du ressort exclusif de la Réserve fédérale qui n’a évidemment aucun compte à rendre à la Chine car seule préoccupée des conditions intérieures américaines. Le rôle du psychologue serait de les dissocier, de rendre à chacun d’eux sa pureté naturelle : ainsi s’éclairciraient bon nombre des difficultés que soulève la psychologie, et peut-être aussi la métaphysique. Si l’on revient maintenant à l’indicateur plus standard d’investissement direct, au sens de la balance des paiements, avec toutes les limites qu’on lui connaît pour décrire l’attractivité d’un pays, force est de constater que l’on attend toujours les signes tangibles d’un retour des investisseurs en France. Mais point du tout. Alors même que la nouvelle méthodologie vise à éliminer certains gonflements artificiels des chiffres liés à l’explosion des flux intra-groupe. Force est de constater, surtout, que s’il y a retour des capitaux en Europe, c’est au sud qu’il profite au premier chef.

Archives

Pages

Catégories