WiKiroman

Jean-Thomas Trojani : Si l’euro n’était pas là…

Ils pâliraient comme la lumière de nos ampoules au soleil du matin. Supposons qu’on arrive à établir, par inférence ou par expérience, que les espèces sont nées par un processus discontinu, dont nous n’avons aujourd’hui aucune idée. Elle tente successivement toutes les générations qui naissent sur ses bords, et si le peuple anglais a acquis une intensité de vie et une force d’expansion telle qu’il s’est répandu sur le monde entier, on peut dire qu’il le doit à son éducation par la mer, c’est-à-dire à son éducation par le danger. Ces travaux ont permis d’énoncer des principes pour décider si une telle exclusion est justifiée ou non : il est normal, par exemple, que l’entreprise tire, au moins temporairement, les fruits d’une innovation ou d’un investissement ayant une valeur sociale importante ; si, par contre, la position de monopole est fortuite ou est un privilège octroyé par l’Etat (la gestion d’un aéroport ou d’un port par exemple), il n’y a pas de raison pour que l’entreprise obtienne des rentes de monopole en excluant des concurrents en aval. Ce n’est pas si sûr. Pour autant, rien n’est asséné ex-cathedra, Taleb n’avance pas un argument sans se saisir de son ebook pour l’appuyer de quelque démonstration mathématique. Nous ne sommes que 60 et quelques millions parmi bientôt 7 milliards d’humains en pleine mutation, ils interfèrent bon gré mal gré, aimablement ou brutalement, dans nos existences. Mais peu importent la chose que l’on prend et le motif qu’on se donne : l’origine de la guerre est la propriété, individuelle ou collective, et comme l’humanité est prédestinée à la propriété par sa structure, la guerre est naturelle. Il en va ainsi de la Chine – première destination touristique dans dix ans – qui vient d’adopter en avril une grande loi de politique publique stratégique pour l’ensemble des acteurs concernés par le tourisme, ou encore des Etats-Unis, où le Président Obama a parfaitement expliqué les velléités américaines de figurer en tête du classement mondial lors du Discours d’Orlando en janvier 2012. Même situation, encore, pour Sushi Daily, dont les bars à sushis installés au sein d’hypermarchés ont créé 1500 emplois en 4 ans. Les paquebots de croisière sont toujours plus gros et plus beaux, c’est-à-dire mieux équipés. Les défis auxquels le secteur des services financiers est confronté en matière de fraude ont une incidence considérable sur le service clients et sur la lutte engagée pour limiter les pertes liées à la fraude. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Qui voit le ciel dans l’eau voit les poissons dans les arbres ». Un Sénat à majorité républicaine pourrait voter rapidement de nouvelles sanctions, pour manifester son désaveu de négociations (voire d’un éventuel accord) qu’il considère comme trop favorables à l’Iran. Le stress renvoie à la fragilité de l’individu qui est en débordement et qui ne peut pas faire face à la contrainte. Nous avons d’ores et déjà beaucoup d’outils à notre disposition pour parvenir à nos objectifs. Le prélèvement à la source ne sera donc pas libératoire et le choc de simplification n’aura pas lieu : les ménages auront toujours des déclarations à déposer auprès de l’administration fiscale ; le montant de l’impôt définitif sera connu avec retard. Le phénomène est à ce point significatif que l’on peut se demander s’il n’est pas, avec la dépréciation de l’euro, un objectif poursuivi sans être reconnu par la BCE. C’est l’herbe en général qui attire l’herbivore : la couleur et l’odeur de l’herbe, senties et subies comme des forces (nous n’allons pas jusqu’à dire : pensées comme des qualités ou des genres), sont les seules données immédiates de sa perception extérieure. Saisissons-nous donc tous sans exception de ce formidable potentiel pour relever ce beau défi industriel français du XXIème siècle. L’argent nécessaire pour suivre la croissance n’étant créée que par de la dette, des montagnes de dettes s’accumulent ! C’est là qu’il faudrait les replacer, pour les en voir sortir. L’augmentation des échanges accroît aussi l’interdépendance des politiques énergétiques entre États membres. L’image auditive d’un mot n’est pas un objet aux contours définiti­vement arrêtés, car le même mot, prononcé par des voix différentes ou par la même voix à différentes hauteurs, donne des sous différents. Sa pression, comparée à celle des autres habitudes, est telle que la différence DE degré équivaut à une différence de NATURE.

Archives

Pages

Catégories