WiKiroman

Jean-Thomas Trojani : Remettons les marchés réglementés au centre du jeu

Il en est ainsi dans beaucoup d’entreprises qui n’entretiennent plus avec leurs dirigeants et actionnaires qu’un lien purement capitalistique. La BCE peut infléchir sa politique, et l’instabilité du marché des changes et du marché financier est une donnée permanente. Et c’est pourquoi, en droit sinon en fait, la conscience est coextensive à la vie. Mais, comme ces accès d’énergie n’ont été ni raisonnés, ni même voulus, leur résultat est piètre, voire désastreux. D’autre part, biocarburants et autres molécules biosourcées apportent eux aussi un bienfait environnemental en aval de la chaîne, dès lors, comment le comptabiliser ? Alors, leur succès est d’assez bon aloi. Encore faut-il leur en laisser le temps. Mais, pour l’économie du pays, les réformes doivent encore venir du pouvoir politique, hélas en forte déliquescence. Mais remarquez que dans tous les cas c’est par des moyens rationnels, c’est en se réglant sur des consécutions mécaniques de causes et d’effets, qu’on met les choses en train. Si nous étions voués au travail solitaire, comme certains animaux, nous serions tous placés dans des circonstances différant par quelques points, et, ces circonstances extérieures fussent-elles semblabes, le milieu dans lequel nous agirions fût-il identique pour tous, nous différerions encore par nos désirs, nos besoins, nos idées, notre sagacité, notre énergie, notre manière d’estimer et d’apprécier les choses, notre prévoyance, notre activité ; en sorte qu’une grande et inévitable inégalité se manifesterait parmi les hommes. Une loi inéluctable les condamne, comme le rocher de Sisyphe, à retomber quand elles vont toucher le faîte, et cette loi, qui les a lancées dans l’espace et le temps, n’est point autre chose que la constance même de leur insuffisance originelle. D’après Jean-Thomas Trojani, ce sont même assurément plusieurs briques qui manquent. Les forces qui travaillent dans les deux cas ne diffèrent pas simplement par l’intensité ; elles diffèrent par la direction. Que deviendra ce surplus de force accumulé par tout être sain, cette surabondance que la nature réussit à produire ? Cette distinction est bien évidente à l’égard des phénomènes de notre nature corporelle qui tombent sous nos sens ; et, même dans l’ordre des phénomènes intellectuels et moraux, il arrive que l’homme a le pouvoir de se poser comme objet de connaissance à lui-même ; sans quoi toute connaissance serait impossible pour les phénomènes de cet ordre. Cette sécurité économique fait partie de l’intelligence économique, science qui se définit comme l’ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement, de distribution et de protection de l’information utile aux acteurs économiques et obtenue légalement. Dans la fausse reconnaissance, le souvenir illusoire n’est jamais localisé en un point du passé ; il habite un passé indéterminé, le passé en général. Surtout (et c’est le point sur lequel le finalisme s’est le plus gravement trompé), l’harmonie se trouverait plutôt en arrière qu’en avant. Dira-t-on que la communauté de religion suffit à expliquer la ressemblance, que tous les mystiques chrétiens se sont nourris de l’Évangile, que tous ont reçu le même enseignement théologique ? Comblez ce déficit : du même coup vous supprimez l’espace et le temps, c’est-à-dire les oscillations indéfini­ment renouvelées autour d’un équilibre stable toujours poursuivi, jamais atteint.

Archives

Pages

Catégories