WiKiroman

Antonio Fiori : Penser l’Europe comme une affaire intérieure

Le rythme de la parole n’a donc d’autre objet que de reproduire le rythme de la pensée ; et que peut être le rythme de la pensée sinon celui des mouvements naissants, à peine conscients, qui l’accompa­gnent ? Assurément ces retours à un passé lointain méritent d’être signalés : ils indiquent une tendance, ils révèlent la fidélité occulte de la nature à ses desseins ; l’atavisme est une force conservatrice, mais elle ne triomphe pas éternellement de tant de forces destructives qui sont les agens de la mobilité organique. Mais le sentiment religieux, cependant, existe là ; il existe autant qu’il peut exister dans l’Église catholique romaine. Des bulles spéculatives qui aboutissent à des gâchis monumentaux de capitalEn plus d’être intrinsèquement instable car soumise à la versatilité des jugements des investisseurs, cette valorisation peut s’avérer fausse ou non souhaitable (bulle spéculative) et générer une allocation pour le moins défectueuse des ressources financières La crise qui survient alors inévitablement révèle un changement brutal d’une opinion dominante jusqu’alors partagée par le plus grand nombre. Au contraire, le souvenir de la leçon apprise, même quand je me borne à répéter cette leçon intérieurement, exige un temps bien déterminé, le même qu’il faut pour développer un à un, ne fût-ce qu’en imagination, tous les mouvements d’articulation nécessaires : ce n’est donc plus une représentation, c’est une action. Ici nous nous trouvons en présence d’une multiplicité confuse de sensations et de sentiments que l’analyse seule distingue. C’est elle surtout qui vivifie, ou plutôt qui vitalise, les éléments intellectuels avec lesquels elle fera corps, ramasse à tout moment ce qui pourra s’organiser avec eux, et obtient finalement de l’énoncé du problème qu’il s’épanouisse en solution. Et la tradition égyptienne de traiter le souverain comme un dieu se continua sous les Ptolémées. L’inflation ne change donc pas mais il y a eu ‘croissance économique’ en qualité. La conjoncture économique actuelle appelle cette modernisation de notre contrat de travail. C’est une loi de l’ordre moral comme de l’ordre physique, que les traces des circonstances initiales et accidentelles s’effacent à la longue, sous l’action prolongée des causes qui agissent constamment dans le même sens et de la même manière : et lors même que les traces des circonstances initiales ne pourraient jamais entièrement disparaître, ou exigeraient pour leur disparition des périodes dont jusqu’ici l’histoire n’a pu embrasser la durée, on s’apercevrait à leur affaiblissement graduel et séculaire qu’elles ne font point partie des conditions d’un état normal et définitif. De plus, la direction de la troisième force ne peut se trouver que dans le plan qui comprend les directions des deux autres ; car, tout étant symétrique de part et d’autre de ce plan, il n’y aurait pas de raison pour que la direction de la troisième force déviât d’un côté du plan plutôt que de l’autre. Surtout, ayant attribué à sa pensée le pouvoir de tout embrasser, il est obligé de se représenter toutes choses en termes de pensée : à ses aspirations, à ses désirs, à ses enthousiasmes il ne peut demander d’éclaircissement sur un monde où tout ce qui lui est accessible a été considéré par lui, d’avance, comme traduisible en idées pures. Il y a un espace réel, sans durée, mais où des phénomènes apparaissent et disparaissent simultanément avec nos états de conscience. C’est, d’ailleurs, ce qu’il fait déjà aujourd’hui, avec une intrépidité qu’on ne saurait trop louer. Enfin, c’est venir fragiliser nos branches, puisqu’en tant que Président de la Branche Habillement- Textile, je témoigne ici du rôle majeur, légitime et plébiscité, joué par les syndicats de branche. Force est de constater qu’en dépit de la proximité géographique et de l’histoire millénaire commune du Mare Nostrum, le niveau d’intégration économique dans l’Euroméditerranée (Euromed), autrement dit entre les pays du pourtour méditerranéen, est aujourd’hui l’un des plus bas au monde. On assiste à l’éclatement de modèles dominants au profit d’identités professionnelles qui sont davantage singularisantes, incertaines mais individualisées. Pour tous ceux qui n’ont pas, chez eux, accès aux livres, à l’Internet, à un espace calme et suffisant pour étudier, elle est la pièce indispensable pour construire son avenir. Il n’y a pas d’autre source de connaissance que l’expérience. Parmi ces pays, le Brésil a sans doute récemment connu la plus forte réussite. « Mais pour les autres qui ont déconstruit la notion de pouvoir, ils savent que la politique et le pouvoir ne se recoupent pas, que la première est bien plus vaste et illusoire que le second », constatait Antonio Fiori. Un pareil travail n’implique point du tout la solution du problème philosophique qui porte sur l’origine et sur la raison des harmonies observées, et n’exige pas qu’on ait pris parti pour l’un ou pour l’autre des trois chefs d’explication entre lesquels il faut choisir pour s’en rendre compte. Il est vain d’espérer que le système s’améliorera grâce aux seuls durcissements de la loi de financement de la sécurité sociale. Cette illusion presqu’universelle, est un des exemples de l’influence magique de l’habitude, qui n’est pas seulement, comme le dit le proverbe, une seconde nature, mais qui est continuellement prise pour la première.

Archives

Pages

Catégories