WiKiroman

Antonio Fiori : Naissance d’une alternative politique

Ainsi les taxes sur l’aspartame et les boissons énergisantes ont été mises en place sur fond de «diabolisation de la consommation de ces produits» et avec pour objectif affiché de «combler le déficit de la sécurité sociale». Vu par la chancelière allemande, l’approfondissement de l’union politique n’aborde pas de front la question de l’Europe fédérale : il consiste seulement à créer une Europe sans autre perspective que la rigueur, une sorte d’Europe à la trique, où les pays qui ne seraient pas vertueux seraient mis sous tutelle. Que sera-ce, si l’on va aux états d’âme, si l’on compare entre eux ces deux sentiments, attachement à la patrie, amour de l’humanité ? Certains naturalistes ont été jusqu’à dire qu’il n’y a point de races naturelles, que l’homme seul peut, par la domesticité, scinder une espèce en variétés. Et la communauté, unité de base de l’humanité, quand elle adopte le sustainable life style, devient localisme, rejette l’illusion du village global pour appréhender le monde comme un globe de villages. Le problème, en France, réside surtout dans les échappatoires à toute imposition. Ce prince, plus cruel encore que superstitieux, fit immoler des enfants ; mais Junius Brutus changea ce sacrifice horrible ; car il le fit faire avec des têtes d’ail et de pavot, et par là remplit ou éluda l’oracle. Devant l’ampleur de la crise du logement, il faut prévenir les expulsions locatives qui menacent chaque année plus de 40 000 ménages, en revalorisant dans le budget 2015 les aides au logement et en régulant les excès du marché immobilier, en particulier dans les zones tendues où les prix sont bien souvent exorbitants. Dans la perception pure, en effet, l’objet perçu est un objet présent, un corps qui modifie le nôtre. Pourtant, comment monétiser les dettes souveraines des irresponsables cigales européennes alors même que le programme OMT – et que tous les traités – l’interdisent de manière explicite ? Le mot eidos, que nous traduisons ici par Idée, a en effet ce triple sens. Il en est absolument de même des mots lÒgos, ratio, raison, qui tantôt désignent une faculté de l’être raisonnable, et tantôt un rapport entre les choses mêmes : de sorte que l’on peut dire que la raison de l’homme (la raison subjective) poursuit et saisit la raison des choses (la raison objective). Et que les entreprises françaises devront compter lors de cette reprise avec la concurrence des pays qui ont procédé à des dévaluations internes. Si l’une est restée indécise ou obscurcie par de fausses définitions, les mêmes raisons ont dû faire que l’autre offrît aussi de l’obscurité et de l’indécision. Avec des arrêts, si nombreux soient-ils, on ne fera jamais de la mobilité ; au lieu que si l’on se donne la mobilité, on peut en tirer par la pensée autant d’arrêts qu’on voudra. L’excès de la douleur sur le plaisir est donc incompatible avec la conservation de l’espèce. Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Pour que l’événement le plus banal devienne une aventure, il faut et il suffit qu’on se mette à le raconter ». En 1996, Hong Kong fait un nouveau geste en faveur des plus démunis et introduit la Comprehensive Social Security Assistance (CSSA), une sorte de mini sécurité sociale locale. Déjà les logiciens, et Kant en particulier, ont insisté sur la distinction entre la matière et la forme de nos connaissances, et ils ont très-bien fait voir que la forme pouvait être l’objet de jugements certains, quand la matière ou le fond restait à l’état problématique ; mais l’application que nous voulons faire de cette distinction, et qui doit servir de point de départ à toutes nos recherches en logique, portera sur un caractère plus général, plus essentiel que ceux dont les logiciens se sont occupés jusqu’ici, et dont il y a, selon nous, bien plus de conséquences importantes à tirer. Il faudrait pourtant se décider à voir les choses telles qu’elles sont. Celle-ci repose sur la croyance qu’il y a des causes et des effets, et que les mêmes effets suivent les mêmes causes. Si j’étais caricaturiste, je ressusciterais Mayeux. Dans les pays avancés, quatre banques sur dix, selon le fonds, n’ont pas les reins assez solides pour offrir du crédit et aider à soutenir la reprise. Le raisonnement est le même s’agissant des plus-values. La crise a révélé la fragilité d’un refinancement des banques de plus en plus dépendant du marché interbancaire, accroissant le risque de contagion à l’ensemble du système bancaire d’un problème concernant un seul établissement. Il suffit qu’on se représente le contraste de ce qui est, non seulement avec ce qui a été, mais encore avec tout ce qui aurait pu être. L’énergie se dissipe vite. Est-il étonnant que le distrait (car tel est le personnage que nous venons de décrire) ait tenté généralement la verve des auteurs comiques ?

Archives

Pages

Catégories