WiKiroman

Antonio Fiori : La transition énergétique sera un grand chambardement

On entendit quelques mots : « J’avais acheté à un coolie, pour presque rien, un gros chien pariah jaune, difficile à apprivoiser… » Une jeune Anglaise redemanda du thé. En d’autres termes, se représenter un objet comme irréel ne peut pas consister à le priver de toute espèce d’existence, puisque la représentation d’un objet est nécessairement celle de cet objet existant. Il n’y a que des directions où la vie lance les espèces en général. Donc chaque échange renferme deux gains pour l’humanité. En revanche, puisqu’il s’agit, encore une fois, de distordre des mécanismes marchands, il y a matière à discussion économique. On entre dans une cour fermée d’une grille, puis, par un vestibule orné de colonnes, dans une longue salle de réunions et de fêtes, décorée jusqu’aux voûtes de fraîches peintures murales. Les réponses apportées à cette crise par les gouvernements et les législateurs ont-elles été satisfaisantes ? Et il faut souligner que ces distorsions ne sont pas injustifiées. L’éducation pâtit d’un manque de financement chroniqueMalgré des preuves sans équivoque de ses retombées positives sociales et économiques, l’éducation, particulièrement aux niveaux préscolaires et primaires, pâtit d’un manque de financement chronique. Autant ne parler que pour mémoire de l’instruction dont l’État se charge de tatouer les jeunes filles ; étant donnés les débouchés qu’il leur offre, c’est une farce qui n’est point sans cruauté ; d’ailleurs, je serais obligé de dire quelques mots des couvents, et il y a des sujets devant lesquels recule mon instinctive pudeur. Étudiant à coup sûr. Partout où il neige, on trouve d’ordinaire la liberté civile. Et pour cause, rendus frileux par l’impossibilité légale et légitime dans laquelle ils se trouvent de faire de la promotion, les acteurs de la santé n’osent tout simplement pas prendre la parole sur Internet. Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est ». Ce n’est plus alors la pure imagination qui domine, et ce n’est pas encore la véritable observation ; mais le raisonnement y acquiert beaucoup d’extension, et se prépare confusément à l’exercice vraiment scientifique. Dans une période de mutation aussi difficile, où les TPE ont plus que jamais besoin de soutien et de flexibilité, je ne peux que déplorer la façon dont le gouvernement propose et met en application de nouvelles lourdeurs administratives, financières et organisationnelles. Dès lors, l’idée est vraie pour nous ; elle s’est enracinée ; nous ne pouvons plus nous en défaire ; nous sommes en quelque sorte accoutumés au poison et ce sont les idées contraires qui deviennent fausses à nos yeux. En réalité, le premier de ces arguments – à savoir le manque d’omniscience – ne revêt que bien peu de sens, tandis que la problématique de démarche rentière peut être résolue au moyen de mesures institutionnelles appropriées. Mais, si l’on admet que les deux périodes ont peu différé dans l’origine, et si l’on suppose en outre (selon toute vraisemblance) que la masse de la lune, comme celle des autres corps célestes, ait été primitivement fluide, l’attraction de la terre a dû modifier la figure de son satellite de manière à faire concorder à la longue les deux mouvements périodiques, et à produire le phénomène que nous constatons maintenant, par suite duquel l’un des hémisphères de la lune nous est caché pour jamais. On y lit avec ravissement, avec transport, ce que les langues grecque et latine ont produit de plus beau, de plus aimable.

Archives

Pages

Catégories